La boxe éducative, une reconnaissance méritée.

Ce 5 mai 2019 se tenait une organisation de boxe éducative à Chapelle-lez-Herlaimont. 141 enfants ont pu se produire sur les différentes surfaces de combats mises à dispositions. Le concept de « boxe éducative » a été lancé il y a plus de 6 ans sous l’impulsion du président de la fédération, Gino Buonopane. Voici une interview de ce dernier :

Comment a débuté la boxe éducative ?

« A travers différentes discussions entre les clubs, nous avions constaté qu’on avait un réel potentiel chez les juniors mais que la plupart d’entre eux n’étaient pas prêts, ni physiquement ni moralement, pour assumer la réalité du ring. Les débuts ont été compliqué, il a fallu éduquer les enfants mais aussi certains coachs. Ce n’est pas du combat, c’est une rencontre éducative. Pas de résultat, pas d’animosité, juste un moment qui privilégie la rencontre et l’éducation des plus jeunes. « 

Quelques mots sur ce concept ?

« Nous avons voulu mettre l’accent sur l’axe principale de notre sport : le respect. Quand on évoque le respect, ce n’est pas uniquement le respect des consignes de combat mais aussi celui de l’adversaire et de l’arbitre. Aujourd’hui, les coachs ont bien compris que la boxe éducative représentait l’anti-chambre des combats juniors. Même si la plupart des participants des rencontres de boxe éducative ne feront sans doute jamais de combat avec résultat cela permet de mettre en lumière le travail accompli par ces jeunes aux entraînements en préservant leur intégrité physique et morale mais aussi le travail accompli par leur coach, c’est leur dimanche, leur fancy-fair en quelques sortes.
Lors de ces rencontres, on a pu se féliciter d’observer la participation de certaines élites, qui brillent sur la scène mondiale, qui se sont prêtées au jeu en échangeant avec des débutants en favorisant le travail technique sans intention de vouloir mettre à mal l’adversaire. »

Les perspectives d’avenir ?

« En ce qui concerne l’avenir, c’est en constante évolution, la cellule se développe, les organisations sont de plus en plus nombreuses et structurées. Cela représente une implication constante des responsables de la cellule mais également un dévouement envers la jeunesse et son éducation. La fédération souhaite maintenir l’entrée aux spectateurs avec ces euros symboliques afin de ne pas créer un business autour de cet engouement grandissant. Nous sommes entourées de personnes motivées sportivement et non financièrement et cela reste impératif. »

Le mot de la fin ?

« Avec la nouvelle de notre reconnaissance ADEPS, il va sans dire que nous allons développer d’avantage cette section. C’est une grande chance pour les jeunes des clubs de pouvoir profiter de ce label. Nous avons pleins de projets à la hauteur de nos ambitions mais malheureusement on ne peut les dévoiler aujourd’hui. La volonté est d’avancer sans brûler les étapes et c’est pour cela que nous communiquerons prochainement sur nos ambitions et notre perspective d’avenir »

Quelques photos des team présentes ce 5 mai 2019 à Chapelle-lez-herlaimont.